Le matin avant l’école… « les problèmes »

Ce matin, quand je suis arrivée, Garance (4 ans) et Alexia (5 ans) étaient en train de prendre leur petit déjeuner… enfin… elles étaient plutôt en train de se chamailler pour une histoire de brioche…

J’ai laissé la Maman gérer l’affaire jusqu’à son départ, en essayant toutefois de comprendre « le problème de la brioche » pour tenter de mieux gérer la suite du conflit le cas échéant.

La Maman est partie et j’ai pris le relais.

La tension était un peu retombée entre les filles… mais il restait quand même de l’eau dans le gaz… Ca sent la fatigue de fin de semaine !

Finalement, nous sommes parvenues toutes les trois à résoudre le problème de la brioche déjà tartinée de Nutella et dont personne ne voulait, ouf.

Ce que je ne savais pas encore, c’est que ce n’était que le premier « problème » d’une longue série… Eh oui, quand les enfants sont fatigués, les « problèmes » sont plus nombreux car les enfants sont à vif, très susceptibles et un rien les fait vaciller dans une tristesse et/ou une colère qui les dépasse parfois…

Il y eut donc ensuite le problème du collant d’Alexia, celui des chaussures de Garance et celui du manteau d’Alexia…

Bon finalement, en faisant preuve de tact et de patience, chaque problème a une solution, et fort heureusement les problèmes laissent aussi de la place à de bons moments de complicité.

Alexia m’a par exemple récité avec plaisir la poésie qu’elle a apprise à l’école (c’est par ici !)

Et puis, sur le chemin de l’école, c’est la bonne humeur qui a plané. Et cette fois-ci, nous avons marché un peu plus vite et n’avons pas créé d’embouteillage sur le trottoir !

Vous aimez cet article ?! Partagez-le ! Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *