sommeil-bébé-enfant-berceuse

Les bienfaits des berceuses pour les jeunes enfants

L’endormissement chez les jeunes enfants

Pour certains jeunes enfants, l’endormissement vient naturellement. L’appel du sommeil est le plus fort : les paupières tombent, le corps s’immobilise et l’enfant plonge dans le sommeil.

Pour d’autres jeunes enfants, l’endormissement peut parfois s’avérer être une étape délicate (moment de séparation difficile, obscurité inquiétante, angoisses…).bebe-qui-pleure_jourapresjourjegrandis.fr

Il me paraît important de préciser qu’un enfant qui ne présente habituellement pas de difficulté pour s’endormir, peut très bien, à certaines périodes, peiner à trouver le sommeil. Cela peut-être le cas s’il est malade, s’il traverse une période de changement dans son environnement (déménagement, naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, changement de mode de garde…) ou tout simplement à certaines étapes de son développement.

Quelle que soit la situation, mais d’autant plus quand l’enfant a des difficultés à s’endormir, la phase de transition entre l’éveil et le sommeil mérite que l’adulte y accorde une attention toute particulière.

En effet, un enfant qui s’endort paisiblement glissera dans un sommeil réparateur qui lui permettra de reprendre de l’énergie pour vivre ensuite pleinement et sereinement la période d’éveil suivante.

Musique et endormissement

Sans toutefois en faire un usage automatique pour l’endormissement*, la musique a des vertus apaisantes qui peuvent aider le jeune enfant à lâcher prise et faciliter ainsi l’entrée dans le sommeil.bebe-qui-dort-2_jourapresjourjegrandis.fr

La berceuse est un exemple bien connu. Le bébé ou le jeune enfant tend l’oreille, perçoit la musicalité des sons, l’intonation qui varie, relâche les tensions… et s’endort.

Le rythme des berceuses est souvent assez lent, proche de celui de la pulsation cardiaque. Cela contribue à apaiser le jeune enfant mais aussi l’adulte qui s’en occupe. De cette manière, tout le monde est serein.

Les vertus des berceuses : endormissement et soulagement de la douleur

Par ailleurs, une étude menée par des chercheurs de l’hôpital britannique Great Ormond Street Hospital a prouvé que les berceuses sont non seulement bénéfiques pour aider les jeunes enfants à s’endormir mais qu’elles ont également des vertus pour réduire la perception de la douleur chez les enfants malades ou qui viennent d’être opérés.

Le docteur Nick Pickett, musicothérapeute et chercheur, co-auteur de l’étude explique :

« Parvenir à apaiser un bébé en lui faisant écouter des berceuses n’a rien de surprenant dans la mesure où les parents en chantent à leurs enfants depuis des milliers d’années, ayant toujours su instinctivement qu’elles les aident à se détendre. Nous avons maintenant la preuve scientifique que les berceuses influencent positivement la santé des enfants. »

L’étude a été menée sur 37 enfants, âgés d’une semaine à 4 ans et hospitalisés en pédiatrie pour des troubles cardio-respiratoires.

Chaque enfant s’est vu proposer trois situations : chant d’une berceuse, lecture d’une histoire et aucune interaction. Leurs constantes physiologiques ont été mesurées avant et après chaque situation et le niveau de la douleur a également été évalué.

Après le chant d’une berceuse, il a été constaté une diminution du rythme cardiaque ainsi qu’une baisse dans l’évaluation de la douleur par l’enfant. Ces effets bénéfiques n’ont pas été retrouvés dans les deux autres situations.

Le Docteur Pickett précise par ailleurs que le fait de chanter est plus intéressant pour l’enfant qu’un enregistrement. Et qu’il est même préférable de ne pas associer au chant un accompagnement musical trop riche au risque de rendre la berceuse confuse et moins efficace.

Le jeune enfant est avant tout sensible aux expressions du visage et aux stimulations visuelles que l’adulte suscite quand il est en train de chanter.

Enfin, les bénéfices pour l’enfant dépendent aussi de la capacité de l’adulte à s’adapter à l’humeur de l’enfant à l’instant où il lui chante la berceuse, ce que ne peut évidemment pas faire un enregistrement.

Il s’agit donc davantage de partager des émotions que de réaliser une performance musicale !

Chantons des berceuses aux enfants !

Alors, dans les moments de tension, quand l’enfant est malade et/ou qu’il peine à trouver le sommeil, n’hésitons pas à fredonner de petits airs, à chanter des berceuses, traditionnelles, inspirées ou inventées, peu importe.

L’essentiel est d’être là, disponible pour l’enfant, à son écoute, en interraction avec lui par le regard, le sourire, les bercements ou les caresses.

Si vous êtes à court d’idées, vous trouverez mon interprétation de la berceuse Bonne nuit cher trésor sur un air de Brahms, en cliquant ici. Suite aux conclusions du Docteur Pickett, je ne peux que vous conseillez d’apprendre la berceuse pour la chanter vous-même à l’enfant !


*L’idée de ne pas en faire un automatisme permet de laisser à l’enfant la possibilité d’être lui-même acteur de son endormissement quand il n’est pas trop mal au moment de s’endormir. Ainsi, les professionnels de la petite enfance remarquent fréquemment dans les dortoirs de crèches, différents rituels propres à chaque enfant : certains écoutent les bruits « naturels » de l’environnement puis s’endorment, d’autres blotti scontre leur doudou et tétine en bouche semblent plongés dans leurs pensées avant de s’endormir, d’autres encore parlent, chantent, balbutient, bougent, joignent les mains, attrapent leurs pieds et suivent ainsi tout un petit rituel d’endormissement… pour peu qu’on leur en laisse la possibilité… et pour d’autres, effectivement, l’endormissement est plus difficile et l’intervention des professionnels peut être nécessaire. Je ne vais pas développer davantage cet aspect maintenant, j’y reviendrai certainement dans un autre article car le sujet me semble intéressant à aborder.


Sources : Blog du Great Ormond Street Hospital de Londres (en anglais) ; Le journal des Educateurs de Jeunes Enfants (EJE Journal) – n°55 – octobre-novembre 2015 – La musique aux portes du sommeil – Magalie Tronc, éducatrice de jeunes enfants

Vous aimez cet article ?! Partagez-le ! Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedin

Une réflexion au sujet de « Les bienfaits des berceuses pour les jeunes enfants »

  1. La musique est partout : dans l’eau, l’air, la nature elle-même… Elle touche directement le système limbique, centre de nos émotions. Il existe ainsi un rapport triangulaire entre la musique, le stress et la respiration. Cette dernière est influencée par la cadence de la musique. En savoir plus sur:http://musicotherapie.confort-domicile.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *