Prière secrète d’un enfant… chez le pédiatre

Chez le pédiatre…

Les salles d’attente des pédiatres, lieux que les parents ne connaissent que trop bien, regorgent souvent de microbes, bien sûr, mais aussi d’informations diverses et variées sur les soins à apporter au nouveau-né ou au jeune enfant, sur les maladies infantiles, sur l’alimentation du nourrisson, sur les vaccinations obligatoires, etc. Derrière ces informations, que je qualifierais de « classiques », se cachent souvent (pour ne pas dire toujours) des laboratoires pharmaceutiques qui cherchent à communiquer…

Pour aller beaucoup plus loin, pour susciter la réflexion et pour aider et accompagner les parents dans leur mission d’éducateur, un pédiatre a eu la merveilleuse idée d’afficher, dans sa salle d’attente, un texte écrit par Jacques Salomé*…

La prière secrète d’un enfant à son père et à sa mère

MAMAN, PAPA, je vous en supplie, ne me laissez pas croire que mes désirs sont tout puissants.

MAMAN, PAPA, je vous en prie, prenez le risque de me frustrer et de me faire de la peine, en refusant certaines de mes demandes.

MAMAN, PAPA, c’est important pour moi, que vous sachiez me dire non, que vous ne me laissiez pas croire que vous pouvez être tout pour moi, que je peux être tout pour vous.

MAMAN, PAPA, surtout, entendez mes désirs, mais n’y répondez pas tout de suite : en les satisfaisant trop vite… vous risquez de les assassiner.

Confirmez-moi que j’en ai, qu’ils sont recevables, ou irrecevables, mais ne les prenez pas en charge à ma place.

MAMAN, PAPA, s’il vous plaît, ne revenez pas trop souvent sur un refus, ne vous déjugez pas pour que je puisse ainsi découvrir mes limites et avoir des repères clairs.

MAMAN, PAPA, même si je réagis, si je pleure, si je te dis à toi Maman  » méchante et sans cœur… « , reste ferme et stable. Cela me rassure et me construit.

Si je t’accuse toi, Papa,  » de ne rien comprendre « , ne m’enferme pas dans mes réactions.

MAMAN. PAPA, par pitié, même si je tente de vous séduire, résistez. Même si je vous inquiète, ne vous soumettez pas. Même si je vous agresse parfois, ne me rejetez pas. C’est comme cela que je pourrai grandir.

MAMAN, PAPA, vous dire aussi à chacun, que je ne suis pas que votre fils, votre fille… je suis bien plus grand que cela…

* Jacques Salomé est un psycho-sociologue, écrivain, poète, formateur et papa de cinq enfants, aujourd’hui devenus adultes.

Vous aimez cet article ?! Partagez-le ! Facebooktwitterredditpinterestlinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *